Jardin suspendu : comment faire un kokedama

Tags : ,,,

Quand les plantes quittent leur pot, elles se transforment en sculptures végétales poétiques pour l’intérieur ou l’extérieur. Découvrez l’art nippon du kokedama, beaucoup moins délicats à cultiver qu’ils n’en ont l’air ! Suivez notre pas à pas pour réaliser à votre tour un kokedama.

Fournitures

1 plante en godet, paquerette, primevère, gazon d’Espagne ou fougère, ficus etc…
Argile en pain (Cultura)
Terreau
Mousse naturelle (récupérée au jardin ou en forêt ou achetée en jardinerie au rayon art floral)
Ficelle de chanvre
Ciseaux
Gants
Cuvette
Saladier
Eau

Réalisation

kokedama-min(Pour un petit aperçu du résultat, cliquez sur la miniature)

Étape 1
Découpez un peu d’argile (environ 2 x 10 cm) pour un plant. Emiettez-la dans le saladier et recouvrez d’eau.

Étape 2
Dépotez le plant et ôtez le maximum de terreau des racines. Raccourcissez ces dernières d’un tiers de leur longueur. Enroulez de la mousse autour des racines et maintenez avec de la ficelle.

Étape 3
Dans le saladier avec l’argile, ajoutez la même quantité de terreau et de mousse. Mélangez soigneusement jusqu’à obtenir une pâte souple et humide, rajoutez de l’eau si nécessaire. Etalez la pâte dans vos mains et posez-y le plan jusqu’à l’enrober. Modelez la pate autour jusqu’à former une boule.

Étape 4
Habillez à nouveau la boule avec de la mousse, appuyez tout autour pour bien faire adhérer. Ficelez soigneusement en terminant par deux longueurs de ficelle au sommet qui serviront à suspendre le kokedama.

Étape 5
Faites tremper le kokedama dans de l’eau afin qu’il soit bien humidifié avant de le suspendre à l’extérieur, dans un endroit abrité des courants d’air et pas trop ensoleillé. Si vous avez choisi une plante d’intérieur, placez le kokedama à proximité d’une fenêtre à condition de ne pas recevoir de soleil direct. Le voilage est obligatoire surtout en été.

Étape 6
Entretenez votre kokedama en le faisant tremper régulièrement dans l’eau. C’est le point le plus délicat. Il faut à la fois fournir une hygrométrie importante à la mousse afin qu’elle reste fraîche et adapter le rythme d’arrosage aux besoins de la plante cultivée.

Auteur : Odette Vigoureux

A lire aussi :

Toutes nos idées créatives avec des fleurs

Bel effet de serre

Jardin suspendu : décorer un pot au macramé

Ailleurs sur le web
Articles liés


Aménagement: A lire aussi